avril 27, 2011

Francophony, finie la francophonie?

074-2presidents-africains

Francophony.. ou finie la francophonie!
Phony est un mot qui signifie « faux »

Quelle tristesse et quelle honte! Une fois encore la françafrique s’est manifestée dans toute son horreur. En Côte d’Ivoire, la France vient de ruiner les espoirs d’une francophonie, telle que conçue par Reclus, Bourguiba, Senghor et autres fondateurs d’une communauté solidaire et favorable au dialogue des cultures.

Quelle rupture avec la françafrique?
On nous avait annoncé une rupture avec ce qui faisait la honte de la France en Afrique depuis les indépendances. Ce que François Xavier Vershave a intitulé « Le plus long scandale de la République ». Il n’en est rien et voilà une immense déception de plus.
La force Licorne vient de faire ce que nous avons déjà fait ailleurs et notamment au Rwanda en 1994. En ce temps là, nous avons justifié la présence militaire française par la fameuse « zone turquoise », sensés être un couloir humanitaire.
Dans les faits, la complicité française avec le pouvoir génocidaire est une évidence, attestée par de nombreux témoins rwandais, belges, français et canadiens.
Depuis l’assassinat de Félix Moumié, chef camerounais, organisé et soutenu par Mr Foccart, bras droit du pouvoir français depuis de Gaulle jusqu’à Chirac, nous avons reproduit le scénario maintes fois.
Un leader politique se lève et n’est pas favorable aux anciennes puissances coloniales, comme la France ou la Belgique et nous renversons son influence pour placer un leader complice
Olympio au Togo assassiné en 1963, par le sergent de l’armée française Eyadema, ami du général de Gaulle, et qui sera président du pays durant de longues années.
Patrice Lumumba est destitué par un accord entre les belges, la France et la bienveillance de la communauté internationale. Remplacé par Mobutu, un ami de la France, odieux et abusif, un dictateur sanguinaire, qui sera remis en selle dans les années 90, avant d’être lâché.
On a dit de Lumumba qu’il se serait suicidé et cela est un mensonge que l’on s’apprête à renouveler suite à l’arrestation de Laurent Gbagbo.
Et j’en passe…

Pas d’optimisme mais une foi !

Mais avec cela, la France est en train de s’amasser un capital d’antipathie qui a miné pour longtemps la notion de la belle francophonie.
Beaucoup savent que j’y ai cru et que j’ai consacré des années de ma vie. Mais aujourd’hui, je ne peux plus y croire de cette façon. J’ai perdu un optimisme pour la francophonie. Mais je garde une foi en Celui qui a dit qu’il peut guérir les cœurs brisés et restaurer des nations.
Je crois à une collaboration entre les hommes de bonne volonté.
Je crois à une unité qui dépasse les ethnies, les cultures, les couleurs, les opinions.
Je crois encore que la langue est un outil précieux pour favoriser nos échanges.
Je crois au salut en Jésus Christ comme un cadeau du ciel pour les humains de toute race.
Je crois au droit au bonheur pour les humains
Je crois que le malheur se répand aussi sur terre par le moyen de leaders dysfonctionnels et corrompus.
Je crois plus que jamais au besoin de développer un leadership sain, des églises saines et des nations saines.

Qu’en pensez-vous?
Philippe Joret

Commentaires

  • André Debenest

    04/29/2011 à 13 h 41 min

    Comme toi Philippe, j’ai suivi les événements de Côte d’Ivoire avec intérêt, colère et une immense souffrance celle de voir une fois encore la politique extérieure de la France basée sur des intérêts qui lui sont propres, mais non sur la base d’une politique de vérité vis à vis de ce pays de Côte d’Ivoire.
    Moi aussi tout comme toi, mon cher Philippe, je suis plus que jamais « campé » sur celui qui est le Rocher des siècles!
    Plus que jamais je vois la nécessité de continuer à intercéder pour que la « ceinture »des rois soit relâchée…
    Si comme le dit Esaïe au cha 9 « les ténèbres ne règneront pas à toujours », je reste dans cette espérance vivante que « la vérité » triomphera un jour et que la justice sera la base de ce pays de France et de sa politique.
    Si Elie a fait plier le ciel et les « puissances de méchanceté », nous à plus forte raison pourrons nous en tant que peuple de Dieu et de l’Eglise espérer que le royaume de Dieu soit un jour manifesté avec puissance sur la terre de France.
    Non je ne suis pas découragé de Dieu et de ses projets Esaïe 46v10 et 11, mais oui, je suis découragé de voir l’homme changer car il est et demeure sous la puissance de son péché…quand nous voyons nos propres coeurs comment espérer de ceux qui ne connaissent pas Jésus Christ?

    Alors continuons à parler et à vivre selon la foi qui nous a été transmise une fois pour toute et continuons la course qui est devant nous,sachant que nous recevrons un jour le « salaire de notre foi ».

    Avec toi et tous ceux qui croient et qui vivent pour que son règne vienne.

    Ton ami et frère en la foi

    André

  • Raymond

    04/30/2011 à 8 h 51 min

    Pleinement d’accord avec ton article.
    Je crois à bien des valeurs dans la francophonie et à son potentiel.
    Je suis par contre désolé du cafouillage de la politique et de l’interventionnisme de la France en Afrique.

  • Etienne Delépine

    05/01/2011 à 8 h 15 min

    Cher Philippe.
    Je te remercie de relayer la profonde indignation, voire la colère, qui me noue les tripes face aux amas d’horreurs et de mensonges accumulés dans cette prise de pouvoir en CI.
    J’ai tenté de tenir au courant autour de moi de la honteuse réalité de faits Cela n’a pas empêché la Licorne-France de transpercer le ventre de l’Eléphant-CI (voir le symbolysme sur http://onirym.online.fr/v3/symbolique_licorne.php), mais au moins j’ai tenté de montrer les choses que la plupart des français n’ont pas du tout vues ni comprises face aux médias qui ont suivit aveuglément les rapports des généraux français.
    Je partage ta déception et conserve ces mêmes espérances.
    Bien amicalement

  • Fanon LUNZITISA

    05/01/2011 à 23 h 32 min

    J’imagine ta peine avec ce qui s’est récemment révélé à travers la situation en Cote d’Ivoire. La Françafrique n’avait jamais cessé, elle s’était juste faite un peu plus discrète.
    Les politiques sont guidés par leurs intérêts, leurs règles sont telles que nous ne savons pas toujours que croire, que penser…
    Sur le plan politique, les choses n’ont pas évoluées.
    Il est certain que cela engendre de l’antipathie.
    Mais, pour ceux qui ont Christ en eux, qu’il en soit autrement si ce n’est pas encore le cas.
    La langue est un outil, elle unit les hommes (Dieu s’en est pris au langage à Babel pour les diviser).

    L’optimisme en pareilles circonstances frôle le ridicule; la foi par contre est requise.
    Je dis AMEN à ce que tu crois

    Merci d’être un don pour un leadership sain et des églises saines.

    Que le Seigneur fasse une oeuvre nouvelle dans ces nations ayant tant besoin de Lui. Que l’Eglise soit celle du Seigneur Jésus.

  • Aline NDIHOKUBWAYO

    05/03/2011 à 10 h 59 min

    Ce qui peut arriver dans la vie d’une personne : le désespoir, l’échec, la dépression peut arriver aussi sur une communauté, une nation, un continent mais seule la foi gagne.
    L’auteu d’écclesiaste a dit : celui qui observe le vent ne semera point, celui qui regarde les nuages ne moissonnera point. Comme tu ne sais pas quel est le chemin du vent ni comment se forme les os dans le ventre de la femme enceinte tu ne sais pas non plus l’oeuvre de Dieu qui fait tout.
    Je garde toujours la foi même si les circonstances me prouvent le contraire.

  • D KOUAME

    05/09/2011 à 10 h 46 min

    SENTIMENTS AMBIVALENTS :
    angoisse, colère et paix ; honte et espoir

    Merci beaucoup pour vos réactions!!!
    Elles me consolent, car depuis plusieurs années l’angoisse et l’espoir ont été les miens. Ce sentiment ambivalent est devenu douleur discrète en moi.
    J’ai été en CI exprès pendant les élections pour mieux intercéder. Mais je suis retourné attrister par ce que j’ai vu, ensuite depuis les événements des semaines dernières, je ne sais plus quoi penser. Je suis rempli de colère et de honte. J’avoue que je suis fatigué émotionellement . Merci pour vos prières, dans ce combat, je réalise que nous ne sommes pas seul entant qu’africains ! Beaucoup de voix se font de plus en plus entendre au delà des frontières concernant la Côte d’ivoire et l’Afrique.
    Paradoxalement, j’ai la paix dans mon coeur, je sais que c’est le Saint Esprit. Extraordinaire ! Merci Seigneur !
    Pour terminer je voulais souligner deux convictions, assurances :
    1- Une page est tournée sur la FranceAfrique et ce serait plus jamais pareil, une nouvelle histoire est entrain d’être écrite et j’y suis très attentif. Une nouvelle génération d’africains francophones est debout avec de nouvelles valeurs… Ils sont juristes, médecins , ingénieurs , anthropologues, sociologues, politologues, scientifiques, historiens, économistes, chercheurs, théologiens, …. Ils sont jeunes, ils sont dans la trentaine, ils aiment la justice, le droit. Ils ont un amour pour ce continent malade de toutes les maladies. Ils sont nés dans le désastre, grandis dans l’oppression, et la pauvreté. Ils un point fort, ils ne sont pas blasés et se sentent utiles devant le chaos. Beaucoup d’entre eux sont disciples du Maître. Ils veulent l’imiter et se laissés imbiber des valeurs saines que celles de leurs ainés des années 60. Voici l’autre Afrique. Nouveau Champ missionnaire pour l’église occidentale. Priez avec nous, c’est mon cri !!!!!
    2- Le Seigneur est entrain d’exaucer nos cris, nos prières , Il les conservé comme dans coupes précieusement. C’est LUI le fidèle ! Il étaient là dans la douleur et des horreurs de ce continent depuis des siècles. Il a vécu et vit les souffrances ( colères, angoisses, pleurs, impuissance des millions de dépourvus de ce continent ) chers amis continuons de prier car un nombre important d’africains de plusieurs pays sont en souffrance par ce qui s’est passé à Abidjan au mois de mars !
    Denis kOUAME

Laissez une réponse

* le champ principal est exigé.

*

*

Page 1 sur 11